4.7. Le graphique

Le fonctionnement d’un graphique est très similaire à celui d’un tableau ou d’une liste déroulante. Nous allons voir ici un exemple basique de création de graphiques (courbes, barres et camemberts).

_images/Graphique.png

Un graphique est nécessairement associé à un jeu de données. Dans la plupart des cas, deux colonnes sont nécessaires : la première correspond aux abscisses, la seconde aux ordonnées. Dans le cas d’un camembert par exemple, la première correspond au libellé des différentes parts, et la deuxième au pourcentage.

_images/Graphique_JDD.png

Dans le cas présent, nous voulons connaître la répartition des congés par personne pour une application de congés payés d’une entreprise. Voici un exemple de règle qui remplit le jeu de données en conséquence.

_images/7_222.png

Une fonction « count » dans les conditions permet de compter le nombre de personnes pour chaque ID_VILLE. Les résultats sont récupérés dans une action d’insertion dans le jeu de données.

Voici un exemple du résultat obtenu avec trois types de graphiques différents :

_images/7_223.png